Accueil » Momotarô, les origines de ce héros du folklore japonais
Momotarô Kibitsu-jinja ema - Crédit : Albert

Momotarô, les origines de ce héros du folklore japonais

Avez-vous déjà entendu le récit de Momotarô ? Peut-être que oui car c’est un récit très connu au Japon. Sinon, vous êtes au bon endroit, alors attachez vos ceintures et en avant pour l’aventure !

Momotarô, le petit garçon né d'une pêche

Il était une fois un vieil homme et une vieille femme. Un jour l’homme était parti vers les montagnes tandis que la femme était partie à la rivière. Pendant qu’elle y faisait la lessive, elle trouva une grande pêche flottant dans la rivière. Elle la ramassa et la rapporta chez eux pour la manger. Alors qu’ils la coupaient en deux, un petit bébé en sortit soudainement ! C’était un garçon en pleine forme !

Le couple, qui n’avait pas d’enfant, était tellement content qu’il l’adopta. Comme il était né dans une pêche, ils le nommèrent “Momotarô”. (Momo siginifie en effet pêche en japonais).

Quand il eut bien grandi, Momotarô partit pour abattre des ogres dans l’île des ogres. Sur le chemin, il rencontra un chien, un singe et un faisan. Il leur offrit des kibi-dango (un gâteau de millet) et partirent tous ensemble vers l’île des ogres. Momotarô et ses vassaux battirent les ogres et revinrent avec leurs trésors.

C’est l’histoire de Momotarô la plus répandue au Japon.

Momotarô Tsukioka Yoshitoshi - 1882
Représentation de Momotarô par Tsukioka Yoshitoshi - 1882

La conquête de Ura par Kibi-Tsuhiko-no-mikoto

Il existe une autre histoire considérée comme l’origine du récit de Momotarô, il s’agit de la légende de “La conquête de Ura par Kibi-Tsuhiko-no-mikoto”.

Il était une fois un ogre qui s’appelait Ura, il vivait dans la région de Kibi (Okayama actuel). Ura était beaucoup plus grand que les humains. Il avait fondé son château sur les montagnes au-dessus de la plaine. Il attaquait des humains et accumulait des méfaits.

Kibi-Tsuhiko-no-mikoto, ayant reçu l’ordre par le roi de Yamato (Nara actuel) de conquérir Ura, partit pour Kibi. Il établit ses armées aux montagnes au centre de Kibi et bâtit sur la colline à l’ouest un énorme bouclier en pierre afin de se défendre contre les arcs de Ura.

Kibi-Tsuhiko-no-mikoto était un grand maître archer. Il tirait à l’arc contre Ura et ce dernier contre-attaquait aussi en tirant à l’arc depuis son château. Tant et si bien que les flèches qu’ils se tiraient se heurtaient.

Enfin, une flèche que Kibi-Tsuhiko-no-mikoto avait tirée avec toute sa force se planta dans l’œil gauche de Ura. Du sang jaillit de l’œil et il coula comme une rivière. Ura, ne pouvant supporter la douleur, se transforma en faisan pour tenter de s’enfuir. Kibi-Tsuhiko-no-mikoto se transforma alors en faucon et se lança à la poursuite de Ura. Ura se transforma ensuite en carpe afin de trouver refuge dans la rivière. Kibi-Tsuhiko-no-mikoto se transforma donc en cormoran afin d’attraper la carpe et la tuer. C’est ainsi que Kibi-Tsuhiko-no-mikoto réussit à vaincre Ura.

Détail tenugui Momotarô ogre Ura Yotsume
Ogre Ura vaincu, stylisé par l'artiste et artisan M. Toyokazu Ono

Kibi-Tsuhiko-no-mikoto exposa ensuite la tête de Ura à Hakusan-jinja (un temple shinto). Cependant la tête de Ura gémissait sinistrement dans la nuit. La tête ne s’arrêtait pas de gémir même après qu’elle ait été enterrée sous la bouilloire du Kibitsu-jinja (un sanctuaire shinto).

Un jour, Kibi-Tsuhiko-no-mikoto rêva de Ura. En discutant ensemble, il se rendit compte que l’ogre n’était pas un monstre comme les gens le pensaient. En effet, Ura était une personne ayant beaucoup contribué au développement de la région. Kibi-Tsuhiko-no-mikoto eu alors beaucoup de regrets d’avoir tué Ura. C’est pourquoi il décida ensuite de se consacrer à Kibi avec la famille de Ura.

Ura avait dit à Kibi-Tsuhiko-no-mikoto qu’il pourrait servir de messager et prédire le bon ou mauvais augure au monde si sa femme faisait cuire du riz dans la bouilloire du sanctuaire. Kibi-Tsuhiko-no-mikoto a donc agi selon les recommandations de Ura. Cette tradition est perpétrée depuis des siècles dans le sanctuaire de Kibitsu-jinja.

L'histoire derrière la légende

En réalité Kibi-Tsuhiko-no-mikoto était le prince de Yamato (la préfecture de Nara actuelle) et Ura était un prince de Kudara (au sud-ouest de Corée). Ce dernier a beaucoup aidé au développement de la région de Kibi.

Dans la région de Kibi, on trouve de nombreux et importants vestiges tels que le site de Tatetsuki et Tsukuriyama-Kofun (monument funéraire). On peut imaginer que la région de Kibi était très influente et avait une culture prospère. On dit que le combat entre Kibi-Tsuhiko-no-mikoto et Ura représente l’opposition et la lutte entre des deux grandes forces de Kibi et Yamato.

Au Japon, tout le monde connaît le récit de Momotarô. C’est une histoire que l’on trouve et que l’on entend partout, dans livres, à l’école, à la télévision… Cependant son origine n’est pas vraiment connue. Je vous avoue que j’ai découvert cette histoire en écrivant cet article. Si vous vous y intéressez et si vous avez l’occasion d’aller au Japon, pourquoi pas visiter la préfecture d’Okayama où l’on trouve des vestiges et des temples en rapport avec la légende de Momotarô !

Détail tenugui Momotarô Yotsume
Momotarô stylisé par l'artiste et artisan M. Toyokazu Ono

Nous remercions “Albert”, d’accepter de mettre à disposition sa superbe photo de ema au Kibitsu-jinja utilisée en haut de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier

☆★ Retrouvez-nous le weekend du 29-30 juin au JapaNeuch Festival ! ★☆

X