Yamachiku

Coloration des baguettes en bambou de Yamachiku

Depuis un demi-siècle, depuis la création de l’entreprise par mon prédécesseur en 1963, Yamachiku ne cesse de fabriquer des produits tirant le meilleur parti du bambou. Au Japon, où les ressources sont rares, le bambou est un matériau très important car il pousse très rapidement et permet une utilisation efficace et durable.

Depuis longtemps, les bambous sont des matériaux familiers pour les japonais. On les retrouve en effet transformés en de nombreux produits du quotidien. Toutefois, avec l’évolution technologique, les matériaux dérivés du pétrole sont de plus en plus utilisés à leur place. Aussi on importe malheureusement beaucoup de produits en bambou simplement parce qu’ils sont moins chers.

Alors quel avenir nous attend ?

Les prix du pétrole et des matériaux importés finiront par monter un jour et lorsque nous nous demanderons ce que nous pouvons faire dans notre pays nous paniquerons. La technique de fabrication des baguettes en bambou n’aura pas été transmise et nous perdrons alors la culture des baguettes en bambou.

En même temps, nous ressentons également un espoir. En effet, nous recevons récemment de plus en plus de demandes de client pour des produits de qualité. Nous avons de plus en plus d’occasions de leur faire comprendre nos pensées sur les baguettes en bambou.

Une fois que vous aurez utilisé nos baguettes en bambou, vous verrez clairement la différence avec d’autres baguettes bon marché.

Pour toutes ces raisons, nous ne cesserons de fabriquer des baguettes de haute qualité en bambou.

Kiyoto Yamasaki
Directeur de l’entreprise Yamachiku

Développement de produits durables

Faciles à prendre en main, modérément souples et légères, les baguettes nous permettent de bien saisir la nourriture.
De nombreuses personnes commencent ainsi à prendre conscience des avantages des baguettes en bambou, matériau naturel et durable.

Cependant, en tant que matériau naturel, les bambous présentent également des inconvénients par rapport aux bois durs et aux plastiques. Ils sont notamment plus difficiles à travailler. De plus, les bois durs et les plastiques permettent une production en masse et, lorsqu’on produit de grandes quantités, il est possible réduire les coûts de fabrication et par conséquent de proposer un prix réduit. Ceci n’est malheureusement pas possible avec le bambou.

Les bambous poussent très vite et ils sont par conséquent considérés comme un matériau écologique. Toutefois à cause de la difficulté de sa transformation et de l’augmentation des matériaux importés on constate un déclin de production des baguettes en bambou au Japon.
Aujourd’hui, il n’existe hélas plus beaucoup de partenaires japonais qui coupent des bambous, les transportent et les transforment.

Depuis sa création, l’entreprise Yamachiku associe des façonnages manuels et mécaniques permettant d’atteindre une production stable de 5 millions de paires de baguettes en bambou par an. Maintenant, Yamachiku veut prendre ses responsabilités pour que les activités liées au bambou puissent exister. Pour y parvenir, Yamachiku pense qu’il est nécessaire de créer un bon cycle d’économie entre le coupeur de bambou et le consommateur.

Dans le but de soutenir l’existence des coupeurs et des fournisseurs de bambou, indispensables pour la production des baguettes en bambou, Yamachiku fabrique des produits de haute qualité à des coûts raisonnables.

Processus de la fabrication d’une paire de baguettes chez Yamachiku

1. Récolte du bambou

Les bambous Môsô naturels sont tout d’abord coupés par des partenaires de Yamé, dans la préfecture Fukuoka et de Kikusui ou Izumi, dans la préfecture Kumamoto. L’intervention humaine régulière permet ainsi de préserver l’écosystème local.​
Forêt de bambous dans la préfecture de Kumamoto

2. Approvisionnement

Ensuite, Yamachiku achète les bambous coupés par un fournisseur de matériaux en bambou. Cet approvisionnement régulier et stable des bambous par ce fournisseur permet la fabrication systématique de produits transformés tels que les baguettes en bambou.​

3. Séchage

Les bambous sont tout d’abord coupés à la taille optimale. Puis ils sont séchés dans un four de séchage unique. Grâce à ce four, le taux d’eau contenu dans le bambou passe d’environ 60% à 10%. Le four carbonise également les tiges pour empêcher l’apparition d’insectes et de moisissures.

Séchage des bambous chez Yamachiku
Transformation manuelle des bambous en baguettes chez Yamachiku

4. Transformation

Égaliser la longueur et façonner en baguettes. L’écorce du bambou est très importante. Si les fibres proches de l’écorce sont trop coupées, la résistance est réduite. C’est pourquoi le bambou est traité à l’aide d’une machine spéciale en gardant un œil sur l’écorce extérieure restante.

5. Peinture

Les peintures et les laques sont conformes aux normes de la loi sur l’hygiène alimentaire. Outre l’effet décoratif, il offre une plus grande résistance et durabilité, tout en conservant les caractéristiques du bambou, qui est modérément flexible.
Peinture manuelle des baguettes de Yamachiku

6. Contrôle de qualité

Chaque pièce est contrôlée visuellement afin de détecter les salissures, les tâches, les déformations et les fissures avec une marge d’erreur de 0.2 mm. Celles qui ne répondent pas aux normes sont alors éliminées. C’est ce travail qui assure la qualité finale.

7. Expédition

Enfin, les baguettes sont emballées dans des sacs, étiquettes et expédiées.<br>Il faut compter entre environ 2 semaines à 1 mois pour obtenir une paire de baguettes.

Emballage pour expédition des baguettes de Yamachiku

8. Recyclage

Les baguettes qui ne passent pas l’étape de l’inspection sont réutilisées, principalement comme combustible pour l’incinération dans le four de séchage.
Panier

☆★ Retrouvez-nous le dimanche 26 mai au Petit marché Chemin de trois-portes 25 à Neuchâtel de 11h à 16h ! ★☆

X